Tiolier, le briseur de viroles

0 212

La virole brisée… L’idée n’était certes pas nouvelle mais ce fut bien Tiolier qui permit son perfectionnement et sa mise en place.

Essai de presse en bronze au module de 5 francs par Thonnelier 1833. Graveur Nicolas Pierre Tiolier. (Monnaie de Paris | Photo F.Neuwald)

La virole est une pièce mécanique qui sert à donner une forme ronde à la monnaie, et à fixer son diamètre. Un peu comme le cerclage d’un moule à gâteau. La virole brisée diffère de la virole pleine du fait qu’elle peut être divisée en plusieurs morceaux égaux, appelés « mâchoires ».

Sur ces mâchoires sont gravées, généralement en creux, des lettres ou tout autre signe, ce qui permet d’obtenir des tranches inscrites ou ornées.

Mais, vous demandez-vous peut-être, pourquoi se casser la tête à découper une virole en plusieurs morceaux, à risquer des décalages et des erreurs d’ajustement alors qu’il suffirait de graver une virole pleine pour obtenir un résultat parfaitement équilibré ?

Puisqu’une petite démonstration vaut mieux qu’un long discours, essayons ! Gravez votre virole pleine des inscriptions que vous souhaitez voir figurer sur la tranche. C’est fait ? Bien. Mettez-là en place et ajustez les coins. Maintenant, placez un flanc dans la virole et… vlan ! Frappez votre monnaie.

Parfait, dites-vous ?

Essayez donc de retirer votre monnaie de la virole, pour voir. Ça coince, hein ? C’est parce que, sous la pression, le métal s’est déformé et à épousé jusqu’au moindre recoin des creux et des bosses des coins… et de la virole. Votre monnaie est donc littéralement « encastrée ».

Commencez-vous à entrevoir l’intérêt de la virole brisée, à présent ?

Un grand merci à M.Dov Zérah, directeur de la Monnaie de Paris et à MM.Darnis et Indrigo, sans l’aimable collaboration desquels ce dossier n’aurait jamais pu être réalisé

Cristina Rodriguez

Article précédemment publié dans Numismatique et Change N°378 Janvier 2007

Galerie de Nicolas Pierre Tiolier

À lire sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.